16. mars, 2016

Pied d'athlète, transpiration et mauvaise odeur…

Le pied d’athlète est une infection à champignons qui touche habituellement la peau située entre les orteils. Des rougeurs apparaissent au creux des plis, puis la peau sèche et pèle. 

L’appellation tire son origine du fait que les sportifs en sont fréquemment atteints. La transpiration des pieds crée un milieu idéal à la prolifération des champignons : humide, chaud et sombre. 

De plus, la marche pieds nus sur un plancher mouillé dans un lieu public (par exemple, dans le vestiaire d’un centre sportif ou au bord d’une piscine) accroît aussi le risque de contracter l’infection. Cependant, il n’est pas nécessaire d’être sportif ou de fréquenter des salles d’entraînement pour l’attraper.

Complications possibles; 

Onychomycose (champignon de l’ongle ). Avec le temps, s’il n’est pas traité, le pied d’athlète peut s’étendre et atteindre les ongles d’orteils. L’infection est alors plus difficile à traiter. Les ongles s’épaississent et changent de couleur

Symptômes du pied d’athlète;

Le pied d’athlète peut avoir une apparence différente, d’une personne à l’autre, et être plus ou moins étendu.
La peau entre les orteils se fendille et pèle. Les petites peaux blanches deviennent de plus en plus nombreuses à mesure que l’infection progresse.

Des rougeurs apparaissent dans la zone infectée, ainsi qu’une sensation de brûlure.
Une odeur nauséabonde se dégage quelquefois des pieds.
Parfois, de petites cloques (vésicules) remplies de liquide apparaissent.
L’infection atteint parfois la plante du pied.

Attention. La majorité des personnes ne remarquent pas qu’elles ont contracté le pied d’athlète, car il peut n’y avoir aucun inconfort pour attirer l’attention. Par contre, si l’on examine la peau entre les orteils, les signes sont évidents. 

Personnes à risque;

Les hommes, les personnes qui souffrent de transpiration excessive (hyperhidrose),les personnes atteintes du diabète,les personnes atteintes d’eczéma, les personnes dont le système immunitaire est affaibli et qui luttent plus difficilement contre les infections , les diabétiques, les porteurs du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), les personnes atteintes d’une maladie chronique ou grave, comme le cancer.
Les gènes influenceraient considérablement la susceptibilité au pied d’athlète, d’après les experts.

Facteurs de risque;

Le fait de porter des souliers trop serrés, ou des chaussures en plastique ou en vinyle, qui créent un environnement humide, une hygiène des pieds inadéquate,le fait de marcher pieds nus sur les planchers souvent mouillés des centres de conditionnement physique, des vestiaires, des piscines ou des douches communes.

Prévention du pied d’athlète;

Une bonne hygiène corporelle reste le meilleur moyen de prévenir le pied d’athlète : gardez vos pieds propres, frais et secs. Assurez-vous de bien sécher vos pieds et vos orteils à l’aide d’une serviette propre. Pour les orteils collés…un petit coup de séchoir peut aider.

Portez des sandales de plage lorsque vous vous baladez dans un lieu public dont le sol est mouillé (les vestiaires, les douches communes, les piscines publiques, etc.).
Privilégiez les chaussettes de coton ou de laine, qui absorbent bien l’humidité. Si vous transpirez abondamment des pieds, pensez à changer vos chaussettes durant la journée. 

Choisissez des chaussures de sport qui procurent une bonne ventilation.
Au besoin, saupoudrez vos pieds et chaussures d’une poudre, bicarbonate de soude (petite vache) ou d’une poudre médicamenteuse antifongique qui absorbe l’humidité. . Il existe aussi des semelles au charbon (contre l’odeur )…des copeaux de cèdres à mettre dans les chaussures…

Évitez de porter les mêmes chaussures tous les jours et, si possible, retirez-en les semelles pour qu’elles sèchent bien durant la nuit et saupoudrez dessus une poudre antifongique.
Au besoin, appliquez une crème antifongique 2 fois par semaine sur vos pieds et sur vos ongles; cela peut aider à éviter que les champignons se multiplient de nouveau.

Débarrassez-vous de vos vieux souliers qui ont fait la route.
Enfin, surveillez régulièrement vos pieds; prêtez attention aux changements de couleur ou d’aspect de votre peau.

 

Francine Bernier

Infirmière en soins podologiques

514 519-5881